mediumnite

 

La médiumnité : un don ...? Je préfère dire qu'elle est une capacité, et surtout : une RESPONSABILITE.

Le temps est venu pour tous les hommes d'ouvrir leur conscience à l'immortalité de l'Etre ; à la Vie après la vie.

C'est dans ce but que les Esprits se manifestent aujourd'hui sur tous les points de la terre, la médiumnité se révèle chez des personnes de tous âges et de toutes conditions, chez les hommes et chez les femmes, chez les enfants et les personnes d'âge mûr.

Pour connaître les choses du monde visible et découvrir les secrets de la nature matérielle, l'homme a la vue et les sens  du corps physique, ainsi que des instruments spéciaux : avec le télescope il plonge dans les profondeurs de l'espace, et avec le microscope il a découvert le monde des infiniment petits. Pour pénétrer dans le monde invisible, il a la médiumnité.

Les médiums sont les interprètes chargés de transmettre aux hommes les enseignements des Esprits ; ou mieux, ce sont les organes matériels par lesquels s'expriment les Esprits pour se rendre intelligibles aux hommes. Leur responsabilité est grande, car elle a pour but de consoler les coeurs qui souffrent, en leur permettant de recevoir un message de leurs être aimés passés de l'autre côté, et également d'éveiller les consciences en ouvrant les horizons de la vie éternelle.

Les Esprits viennent instruire l'homme sur ses destinées futures, afin de le ramener dans la voie du bien, et non pour lui épargner le travail matériel qu'il doit accomplir ici bas pour son avancement, ni pour favoriser son ambition et sa cupidité.

Voilà ce dont les médiums doivent se pénétrer, pour ne pas mésuser de leur faculté. Celui qui comprend la gravité du mandat dont il est investi, l'accomplit avec sérieux et discipline ; sa conscience lui reprocherait de faire un amusement et une distraction, pour lui ou les autres, d'une faculté donnée dans un but aussi sérieux, et qui le met en rapport avec les êtres du monde spirituel.

Comme interprètes de l'enseignement des Esprits, les médiums doivent être bien conscients de leur RESPONSABILITE. Les services qu'ils peuvent rendre sont en raison de la bonne direction qu'ils donnent à leur faculté.

Le médium qui veut conserver l'assistance des bons Esprits doit travailler à sa propre amélioration ; celui qui veut voir grandir et développer sa faculté doit lui même grandir moralement, et s'abstenir de tout ce qui tendrait à la détourner de son but providentiel (chasser en soi l'égo, l'orgueil, ect ...)

L'expérience prouve que, chez les médiums qui ne mettent pas à profit les conseils qu'ils reçoivent des bons Esprits, leurs communications, après un certain temps, dégénèrent peu à peu, et finissent par tomber dans l'erreur, ou le verbiage, signe incontestable de l'éloignement des bons Esprits.

Obtenir l'assistance des bons Esprits, écarter les Esprits légers et menteurs, tel doit être l'objectif de tout médium sérieux ; Pour y parvenir, il doit d'une part vouloir le bien, travailler au développement de ses qualités morales telles que la bonté, la bienveillance, la simplicité du coeur, l'amour du prochain, le détachement des choses matérielles. Sans cela la médiumnité est une faculté stérile, qui peut même tourner au préjudice de celui qui la possède, car elle peut dégénérer en obsession dangereuse.

Quiconque veut s'éclairer doit fuir les ténèbres, et les ténèbres sont dans l'impureté du coeur.

Le médium qui comprend son devoir, au lieu de s'enorgueillir d'une faculté qui ne lui appartient pas, puisqu'elle peut lui être retirée, agit pour le bien dans un esprit de service.

Si ses communications méritent des éloges, il n'en tire pas vanité, parce qu'il sait qu'elles sont indépendantes de son mérite personnel. Si elles donnent lieu à la critique, il ne s'en offense pas, parce qu'elles ne sont pas l'oeuvre de son propre Esprit.

Ainsi, les médiums doivent bien être persuadés que leur faculté leur a été donné pour le bien, et travailler autant que possible à leur amélioration personnelle, afin d'attirer à eux les Esprits élevés.