etoile-1

Spiritisme ... 

Combien de personnes en entendant ce mot pensent au oui-jà ?

Au jeu avec le verre ?

A l'évocation des esprits autour d'une table ? 

Combien savent réellement ce qu'il est ? 

Une magnifique philosophie de vie : des enseignements répondant aux questions les plus profondes de la vie :

Qui sommes nous ?

D'où venons nous ?

Pourquoi sommes nous sur terre ?

Que se passe-t-il au moment de la mort ?

Que deviendrons nous, et où irons nous après cette vie ? 

 

Quelques explications :

Le terme de spiritisme a été créé par Allan Kardec dans les années 1850, car pour décrire des choses nouvelles, il faut des mots nouveaux.

Le spiritualisme est le contraire du matérialisme. Quiconque croit être plus que son corps physique est spiritualiste. Mais ce n'est pas pour autant qu'il croit à l'existence des esprits ou à la possibilité d'entrer en  communication avec eux. 

La base du spiritisme est la croyance en la survivance de l'âme, ou "esprit", "conscience", peu importe le terme employé.

Le spiritisme nous apprend que l'être humain est un être en 3 parties :

- l'âme (ou esprit, conscience)

- le corps physique

- le périsprit : corps fluidique, invisible, impondérable, servant d'intermédiaire entre l'âme et le corps physique.

La réalité de l'existence du périsprit a été démontrée scientifiquement, notamment par les matérialisations de mains qui ont pu être moulées dans la parafine dans des conditions de contrôles qui ne laissaient aucune place au doute ou à la supercherie. 

Lors de sa désincarnation (le moment du décès), l'esprit se dégage du corps physique comme le papillon quitte sa chrysalide. Le corps peut être comparé à la chrysalide vide, restée accrochée à l'arbre, tandis que le majestueux papillon, libre, s'envole dans le ciel azur. C'est une image, mais elle représente bien la situation de l'Esprit qui après le décès, se retrouve libre, toujours bien vivant, et s'envole. Nos chers disparus vivent toujours, et nous en avons la preuve au travers des manifestations spirites (communications des esprits désincarnés, manifestations, etc ...).

 Le spiritisme tient à 3 domaines étroitement imbriqués :

 La philosophie : il nous éclaire quant au sens général de la vie : Qui sommes nous ? D'où venons nous ? Pourquoi sommes nous sur terre ? Dans quel but ? Où irons après cette vie ? (lire : Le livre des esprits, d'Allan Kardec).

La science : par l'observation et l'étude des phénomènes spirites. L'enseignement spirite nous parle de lois naturelles qui, bien qu'invisibles pour nous à l'heure actuelle, n'en demeurent pas moins naturelles. Le principe vital, les fluides, le périsprit ... tant de science, tellement à apprendre ...! Je pense néanmoins nécessaire de spécifier que la science et l'expérimentation qui touche aux phénomènes spirites ne peut être menée à bien sans prendre en compte toute la portée morale qui en découle.

Nous touchons ici au monde spirituel, à l'âme. Les esprits supérieurs nous dépassent de loin en connaissances, en moralité, en sagesse, et en amour. Ils viennent aider les hommes à avancer dans un but utile, un but de progrès pour l'humanité. Mais faut il encore que les hommes soient de bonne volonté et souhaitent également apprendre, travailler, avec un grand respect pour le monde spirituel. C'est une loi naturelle : La syntonie des pensées et des intentions.

Il est bien évident qu'à l'école, si un enfant se montre insolent envers son professeur et lui dit, en le regardant de haut : "vous dites que vous êtes professeur ? Que vous en savez plus que moi ? Et bien, prouvez le !" ... Il y a fort à parier que le professeur, empreint de sagesse, ne va pas se donner la peine de répondre ; il laissera l'enfant grandir, et ira vers d'autres élèves, plus respectueux, plus disposés à apprendre et à travailler sérieusement. Il en est de même pour les esprits supérieurs.

La religion : Dieu, l'âme, le sens de la vie ... Le spiritisme nous offre un ensemble d'enseignements cohérent qui parle à la fois à notre coeur et à notre raison. Il ne nous demande aucune foi aveugle, et je trouve que c'est en cela que réside sa force. Il dit aux hommes : réfléchissez d'abord, pour comprendre ; et une fois que vous aurez compris, alors vous croirez, si vous le voulez. C'est cela qui m'est arrivé.

Lorsque j'ai lu le livre des esprits d'Allan Kardec, qui contient l'enseignement des esprits supérieurs, j'y ai trouvé des enseignements logiques, clairs, expliquant de façon tellement censée les questions existensielles que nous sommes tous amenés à nous poser un jour ou l'autre ... que cela a complètement transformé ma vision de la vie.

Le spiritisme n'a donc rien à voir avec le fait d'évoquer les esprits autour d'un verre ou d'un oui-ja ... cette vision est totalement éronnée, et malheureusement très répandue.

La communication avec les esprits est un aspect du spiritisme, et d'ailleurs, on peut très bien être spirite, c'est à dire adhérer aux enseignements spirites, sans communiquer avec les esprits.

J'espère, par cette page, et par les différents articles présents sur ce blog, vous donner envie d'en apprendre un peu plus sur ce qu'est véritablement le spiritisme.

Pour tous ceux qui souhaitent en apprendre davantage, l'ouvrage de référence en la matière est le livre des esprits, d'Allan Kardec, qui peut être lu gratuitement sur ce lien : http://spirite.free.fr/ouvrages/le.htm